Direct   TV  |   Radio  |

Static Image

Les propriétaires de motocyclettes, cyclomoteurs, tricycles et quadricycles non carrossés n’ont plus que 8 jours pour mettre leur plaque d’immatriculation au format réglementaire.

L’ensemble de ce parc de véhicules devra avoir une seule plaque aux dimensions de 210 mm de large sur 130 mm de haut et fixée avec des rivets, par des professionnels agréés.

De plus, elle doit être ancrée avec une inclinaison de 30° maximum.

En cas de non-respect et à partir du 1er juillet 2017, tout conducteur en infraction sera sanctionné d’une amende de 135 €.

plaque-immatriculation

Le nouveau gouvernement du Premier ministre Édouard Philippe a été dévoilé mercredi après-midi par le secrétaire général de l’Elysée. Il est composé de 29 membres, dont 19 ministres et 10 secrétaires d’Etat. Parmi eux, on retrouve des professionnels de la politique, venues de la gauche, du MoDem et de la droite.

Le prochain Conseil des ministres aura ce jeudi matin, à 10 heures.

  • Gérard Collomb, ministre d’Etat, ministre de l’Intérieur

Sénateur-maire de Lyon, il fut l’un des premiers parlementaires socialiste à soutenir la démarche d’Emmanuel Macron en 2016, alors que ce dernier était encore ministre de l’Economie.

  • Nicolas Hulot, ministre d’Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire

Tour à tour animateur de télévision, candidat à la primaire écologiste de 2011, et président de la fondation qui porte son nom, Nicolas Hulot, 62 ans, est l’un des visages de l’écologie en France. Il a notamment collaboré avec les présidents Nicolas Sarkozy et François Hollande pour la protection de l’environnement.

 
  • Nicole Belloubet, garde des Sceaux, ministre de la Justice [NOUVELLE MINISTRE]

Membre du Conseil constitutionnel, c’est une juriste de 62 ans. Cette ancienne élue locale PS avait été nommée au Conseil constitutionnel en 2013 par le président du Sénat de l’époque, Jean-Pierre Bel.

  • Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères

Il est le seul membre des gouvernements successifs du quinquennat Hollande à rester ministre sous Emmanuel Macron, dont il s’est progressivement rapproché au point d’être le seul « hollandais » à être véritablement apprécié du nouveau président.

  • Florence Parly, ministre des Armées [NOUVELLE MINISTRE]

Haut-fonctionnaire, elle tait la directrice générale de SNCF Voyageurs. Elle a déjà été secrétaire d’État socialiste au Budget, sous le gouvernement Jospin, de 2000 à 2002.

  • Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des Territoires [NOUVEAU PORTEFEUILLE]

Membre du Parti radical de gauche,avocat de profession et sénateur du Cantal depuis 2008. Ministre de l’Agriculture sous le premier gouvernement Philippe, il a pris du galon.

  • Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé

Première femme présidente de la Haute autorité de santé, depuis 2016, médecin puis présidente de l’Institut national du cancer.

  • Françoise Nyssen, ministre de la Culture

Femme de lettres, François Nyssen dirige la maison d’éditions Actes Sud, basée à Arles.

  • Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances

Candidat malheureux de la primaire de la droite, en 2016, Bruno Le Maire, député Les Républicains de l’Eure, ancien ministre de l’Agriculture, a ensuite décidé d’offrir ses services au nouveau président, une fois celui-ci élu.

  • Muriel Pénicaud, ministre du Travail

Issue de la société civile qu’Emmanuel Macron voulait voir représentée au gouvernement, Muriel Pénicaud a notamment travaillé au sein des groupes Dassault et Danone avant d’atterrir, mercredi, au ministère du Travail.

  • Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale

Là encore, un membre de la société civile. Directeur général de l’Essec, une des écoles de commerce les plus prestigieuses de France, Jean-Michel Blanquer connaît un peu l’activité d’un ministre : il a conseillé l’ancien ministre de l’Education nationale, Gilles de Robien, en 2006.

  • Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation [NOUVEAU MINISTRE]

Le député de la Manche, ex-socialiste, était le rapporteur de la loi Macron en 2014.

  • Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics

Un proche de Xavier Bertrand en tandem de Bruno Le Maire à Bercy. Jeune maire de Tourcoing (34 ans), ancien directeur de campagne de Nicolas Sarkozy lors de la primaire de la droite, en novembre dernier, il est l’une des « prises de guerre » des Républicains réalisées par Emmanuel Macron dans le sillage d’Edouard Philippe.

  • Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation

Professeur de SVT de formation, Frédérique Vidal dirige l’université de Nice-Sophia-Antipolis depuis 2012. Elle avait notamment lancé le projet d’un nouveau campus étudiant à Cannes.

  • Annick Girardin, ministre de l’Outre-mer

Comme Jean-Yves Le Drian, elle avait déjà été ministre sous le quinquennat Hollande. Membre du Parti radical de gauche, Annick Girardin y était chargée de la Francophonie puis de la Fonction publique, entre 2014 et 2017.

  • Laura Flessel, ministre des Sports

La « Guêpe » aux Sports. Laura Flessel devra notamment défendre la candidature de Paris 2024, tâche pour laquelle elle pourra s’appuyer sur un solide palmarès : double championne olympique, six fois championne du monde, une fois championne d’Europe et quinze fois championne de France.

  • Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l’Intérieur [NOUVELLE MINISTRE]

Cette sénatrice MoDem du Loir-et-Cher avait soutenu Alain Juppé à la primaire de la droite, avant de parrainer Emmanuel Macron pour la présidentielle.

  • Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique, chargée des transports

Elle était arrivée à la tête de la RATP en 2015. Après deux ans à gérer les transports en Ile-de-France, cette femme de 56 ans va désormais mettre son carnet d’adresses au service des transports de l’ensemble du territoire.

  • Nathalie Loiseau, ministre auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée des Affaires européennes [NOUVELLE MINISTRE]

Directrice de l’ENA depuis 2012, Nathalie Loiseau remplace Marielle de Sarnez, qui a renoncé à participer au nouveau gouvernement en raison des affaires qui touchent le MoDem.

Sont nommés secrétaires d’Etat :

  • Christophe Castaner, secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement, porte-parole du gouvernement

On lui prédisait l’Intérieur, il aura finalement à gérer les relations avec un Parlement qui pourrait se révéler morcelé après les prochaines législatives. Député des Alpes de Haute-Provence, Christophe Castaner est l’un des proches d’Emmanuel Macron appartenant à l’ancienne majorité.

  • Marlène Schiappa, secrétaire d’Etat chargée de l’égalité des femmes et des hommes

Créatrice de « Maman travaille », blog puis réseau d’entraide pour mères, Marlène Schiappa est adjointe au maire du Mans depuis 2014, chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes.

  • Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

Sophie Cluzel a fondé plusieurs associations qui oeuvrent en faveur de la scolarisation des enfants handicapés. En 2012, elle avait organisé le premier Grenelle de l’intégration des jeunes handicapés dans la société.

  • Mounir Mahjoubi, secrétaire d’Etat chargé du Numérique

C’est le « geek » du gouvernement. A 33 ans, Mounir Mahjoubi est le benjamin du nouveau gouvernement, mais dispose déjà d’un CV garni : entré à 16 ans chez le fournisseur d’accès Club Internet, il a ensuite été diplômé de Sciences Po, de Columbia et de la Sorbonne, avant de fonder « La Ruche Qui Dit Oui », un site qui vend des produits alimentaires agricoles.

  • Sébastien Lecornu et Brune Poirson, secrétaires d’État à la Transition écologique [NOUVEAUX SECRETAIRES D’ETAT]

Sébastien Lecornu est un proche de Bruno Le Maire, qui devient le plus jeune membre du gouvernement (31 ans). Brune Poirson était candidate aux législatives, et l’a emporté, dans le Vaucluse.

  • Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État à l’Europe et aux Affaires étrangères [NOUVEAU SECRETAIRE D’ETAT]

Ce proche d’Alain Juppé, sénateur de l’Yonne, a rallié Emmanuel Macron en mars dernier, après l’éclatement de l’affaire Fillon.

  • Geneviève Darrieussecq [nouvelle secrétaire d’État]

Cette membres du MoDem est la maire de Mont-de-Marsan.

  • Julien Denormandie, secrétaire d’État [nouveau secrétaire d’État]

Conseiller très proche d’Emmanuel Macron à Bercy, puis pendant sa campagne, Julien Denormandie avait été nommé secrétaire général adjoint de l’Élysée après la victoire à la présidentielle.

  • Benjamin Griveaux, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances [NOUVEAU SECRETAIRE D’ETAT]

Porte-parole d’En Marche! pendant la campagne, Benjamin Griveaux s’était présenté aux législatives à Paris et l’avait emporté.

Les constructeurs sont toujours à la recherche de l’appareil ultime qui marquera vraiment l’entrée dans l’ère "post PC". Notre avis : pour une utilisation ponctuelle, ce type d’équipement peut parfaitement faire l’affaire, mais pour une utilisation intensive c’est une autre histoire. Le concept d’appareil hybride bute notamment sur un problème tout bête d’ergonomie : un clavier de tablette, qu’il soit virtuel (dans l’écran) ou physique (à touches), n’est décidément pas aussi confortable qu’un clavier large et rigide d’ordinateur. 

Page 3 sur 183